Ecrit par Sylvie Thibout / Publié le 06/01/2021 à 18h42, mis à jour le 20/01/2021 à 13h48
La promesse sur TF1
« Le travail d’un flic, c’est de ne jamais lâcher ».

Et si une conviction personnelle virait à l’obsession pour mettre la main, quoi qu’il en coûte, sur un prédateur d’enfants… Rendez-vous à partir de ce soir à 21h05 avec Sofia Essaïdi, Olivier Marchal et Lorànt Deutsch pour les deux premiers épisodes inédits de La promesse. Cette enquête policière singulière au cœur des Landes vous promet un suspense haletant et de nombreux rebondissements…

Au cœur des Landes, au cours de la grande tempête de 1999, Charlotte Meyer, 11 ans, disparaît sans laisser de traces. Le capitaine Pierre Castaing, en charge de l’enquête, doit relâcher son suspect, Serge Fouquet, faute de preuves.

A quelques centaines de kilomètres de là, Sarah, une jeune enquêtrice de la Brigade des mineurs, se trouve confrontée à une autre disparition de fillette impliquant le même suspect…

Héroïne de cette série événement, Sofia Essaïdi incarne cette jeune capitaine de police. Cette enquête complexe va la confronter à des blessures passées, dont cette brillante flic ne s’est jamais remise. « J’ai besoin qu’une histoire me fasse vibrer et là, dès les premières pages, je me suis sentie complètement happée par ce projet singulier. Cette fiction a été remarquablement écrite par la directrice de collection Anne Langlois. Elle a un talent fou pour raconter des histoires et vous embarquer dans des péripéties qui ne s’arrêtent jamais… », nous a confié la comédienne avec enthousiasme. « J’ai eu énormément de plaisir à incarner ce personnage. J’ai de l’empathie pour cette femme forte qui vit à fond pour son métier de flic. Elle est ferme et a beaucoup de caractère. C’est une fonceuse qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins et faire éclater la vérité. Cette série est d’abord l’histoire d’une femme au parcours torturé, qui est en quête d’un épanouissement profond qui devra obligatoirement passer par la guérison de traumatismes anciens. Elle va découvrir au fur et à mesure de l’histoire les raisons de son mal-être profond qui la ronge. Une fois qu’elle aura fait la paix avec son passé, elle pourra se tourner vers l’avenir », nous avoue-t-elle. 

Autour de Sofia Essaïdi, un casting prestigieux compose La promesse, à l’image d’Olivier Marchal, Lorànt Deutsch, Nadia Farès, Guy Lecluyse, Natacha Régnier ou encore Robinson Stevenin.

Parmi eux, Lorànt Deutsch nous emporte dans son interprétation du lieutenant Jérôme Sambuc. « Le scénario de La promesse m’a instinctivement séduit car on vit plusieurs périodes en même temps, à savoir 1999 et 2019. Cette double histoire avance et nous renseigne par flash-back, grâce à des clés livrées à certains moments cruciaux. Chaque époque nourrit l’autre et cela est passionnant. Pour le téléspectateur, il va être assez jubilatoire de se sentir autant impliqué dans cette sombre enquête d’enlèvement… Jérôme me ressemble dans sa jeunesse et sa formation. Il est discipliné, fidèle, assez admiratif de ses aînés et il a plus que tout envie d’apprendre. Ce n’est pas un chien fou et je me retrouve en lui. Au fur et à mesure de l’histoire, cet homme arrive à l’heure des choix et encore une fois, son parcours me correspond aussi. Il est aux antipodes de Sarah. Elle fait partie de ces personnes « rock and roll », audacieuses au point d’en devenir parfois outrageantes, mais qui font aussi avancer les choses, grâce à une force incroyable. Mon personnage est plus modéré, discret, mais il fait progresser l’enquête à sa manière. C’est la neige et le feu. Il y a du bon dans ces deux tempéraments-là et une certaine complémentarité unit Sarah et Jérôme. Pour avancer, il faut un faisceau d’éclairage et non pas une vue unilatérale ».

Que de promesses pour La promesse… 

La Promesse, chaque jeudi à 21h05 sur TF1, à partir du 7 janvier 2021.

Recevez la newsletter
Invitations, concours, jeux...
Tenez-vous informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous