Ecrit par Sylvie Thibout / Publié le 29/04/2022 à 10h08, mis à jour le 29/04/2022 à 13h04
Handigang avec Alessandra Sublet et Théo Curin
Rendez-vous lundi 2 mai à 21h10 avec Théo Curin et Alessandra Sublet pour découvrir la fiction inédite « Handigang ».

Champion de natation handisport et nageur de l’extrême, Théo Curin, quadri-amputé, a fait de son handicap sa force, envers et contre tout. En revendiquant haut et fort sa différence, l’athlète contribue à faire évoluer les regards sur le handicap. C’est notamment le cas à travers son premier rôle dans cet unitaire qui met en avant un « gang » de lycéens déterminés à réveiller les consciences face au manque d’accessibilité et de considération dont ils sont victimes au quotidien. Un film « nécessaire », inspiré du roman de Cara Zina, Handi-Gang

Sam (Théo Curin), 17 ans, est au lycée comme tous les jeunes ou presque car Sam est en fauteuil roulant. Il a grandi seul avec sa mère, Nina (Alessandra Sublet). L’arrivée de Vincent, un nouvel élève, va tout changer. Il fait prendre conscience à Sam de toutes les injustices qui les entourent, lui et sa bande de potes, handicapés comme lui : Lila (autiste asperger), Tom (malentendant). Ensemble, ils vont créer un gang pour dénoncer le manque d’accessibilité et de considération qu’ils subissent au quotidien. Loin de se sentir victime, Sam souhaite réveiller les consciences en tapant fort. Même si ce besoin d’indépendance risque d’affecter sa relation avec sa mère qui se retrouve alors confrontée à un dilemme : s’immiscer dans la vie de Sam, comme toute maman le ferait, ou le laisser libre de ses choix pour enfin penser à elle… 

« Handicapés ou valides, tous différents, tous égaux, unis pour l’inclusion, ces lycéens ont créé un gang pour dénoncer le manque d’accessibilité et de considération qu’ils subissent dans leur établissement. Loin de se sentir victimes, ils souhaitent réveiller les consciences en tapant fort et forcément, cela fait des étincelles… », explique Théo Curin, très investi dans son personnage. Ce téléfilm est aussi l’occasion de voir Alessandra Sublet faire ses premiers pas d’actrice à ses côtés. « Dès la lecture du scénario, ça a tout de suite matché, se souvient Théo Curin. Je crois que nous avons un peu le même état d’esprit. Souvent souriants, nous aimons faire les pitres, amuser la galerie… Un point commun nous réunissait aussi : c’était notre premier rôle dans une fiction. Débuter ensemble permet de se rassurer, de s’entraider, de partager ses idées sur une scène. Jouer une relation mère-fils est très fort sur le plan émotionnel, c’est aussi le fil conducteur de cette histoire. Nous y avons mis toute notre sincérité », précise le comédien. En cassant les codes, ce téléfilm émeut, surprend et, surtout, nous fait réfléchir… 

Rejoignez à votre tour le Handigang, lundi 2 mai à 21h10 sur TF1 !

Recevez la newsletter
Invitations, concours, jeux...
Tenez-vous informé des dernières actualités.

Inscrivez-vous